fbpx
loader image

Sandro – le régisseur de parcelles

Chers Explorateurs du Rhum,

Nous avons le plaisir de vous présenter les artisans qui mettent chaque jour leur passion et leur expertise au service d’un objectif commun : façonner un rhum unique qui exprime au mieux l’identité de la micro-distillerie.

SANDRO – LE REGISSEUR DE PARCELLES

blog-papa-rouyo-sandro-le-regisseur-de-parcelles-illustration

Crédits illustration : Jean-Pierre Silo – Studio 515

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Sandro LODIN, originaire du Moule. Je suis une personne altruiste, qui a une soif d’apprendre et de s’enrichir des opportunités que lui offre la vie. J’ai travaillé pendant la plus grande partie de   ma vie en France hexagonale et au Luxembourg dans divers corps de métier puis j’ai décidé de revenir à mes racines : ma chère Guadeloupe.

D’où vient ton intérêt pour le rhum agricole ?

C’est noble de travailler la terre ; on s’adapte en permanence à l’état de la parcelle pour avoir de belles cannes à sucre.

Et pour le rhum en général ?

Pour ce qui est du rhum en général, je ferai simple comme réponse, mon intérêt s’arrête à un bon rhum sucre-citron.

Peux-tu expliquer ton rôle chez Papa Rouyo ?

Mon rôle est d’organiser les opérations liées aux cultures de la canne à sucre sur nos parcelles (plantation, achat et coupe de la canne, entretien et broyage de la canne). J’assure la gestion administrative, technique, et économique. Je suis également amené à assurer et à encadrer, animer et coordonner le travail des équipes de la coupe de la canne et de l’unité de broyage.

blog-papa-rouyo-sandro-le-regisseur-de-parcelles-

Sandro – le régisseur de parcelles

En quoi consiste ton quotidien au sein de l’équipe ? 

Le matin, je vais saluer mes collaborateurs sur les parcelles car le relationnel est primordial pour moi. Puis, je vérifie si les tâches prévues sur le planning que j’établis en fin de semaine sont bien commencées. A l’unité de broyage, je vérifie la mise en place c’est-à-dire : le bon fonctionnement des équipements, que la canne est bien présente en quantité suffisante, propre et qu’elle soit fraiche de moins de 24 heures.

Je définis le tonnage à broyer et le nombre de litre de jus de canne à sortir. J’organise l’acheminement jusqu’à la distillerie à Goyave. Il m’arrive d’aller chercher de la canne avec le tracteur pour la ramener à l’unité de broyage. En dehors de cela j’ai ma casquette de RH : établissement du planning de présence, des factures …

Quel est ton style de rhum préféré ?

Mon style de rhum, sans hésiter, est le rhum vieux, car il est plus doux et parfumé.

Une façon privilégiée de le déguster ?

Je choisi d’abord le bon verre, car tous les verres ne sont pas destinés à la dégustation du rhum, je le déguste au naturel et surtout en prenant le temps.

blog-papa-rouyo-cannes
blog-papa-rouyo-cannes-

Nos autres articles

Chloé – L’impresario de la marque

Chloé – L’impresario de la marque

Chers Explorateurs du Rhum, Une fois par mois, nous avons le plaisir de vous présenter les artisans qui mettent chaque jour leur passion et leur expertise au service d’un objectif commun : façonner un rhum unique qui exprime au mieux l’identité de la...

Joris – Le Rejeton de Papa Rouyo

Joris – Le Rejeton de Papa Rouyo

Chers Explorateurs du Rhum, Une fois par mois, nous avons le plaisir de vous présenter les artisans qui mettent chaque jour leur passion et leur expertise au service d’un objectif commun : façonner un rhum unique qui exprime au mieux l’identité de la...